Projet Vitrail sans plomb | #Artisanat

Cerfav : Centre Technologique dédié au matériau Verre

L’urgence commence à se faire sentir chez les vitraillistes pour trouver des solutions alternatives au plomb dans le domaine du vitrail.

Si la réglementation Européenne évolue, l’interdiction pourrait être effective dans les années à venir. En soutien aux ateliers le plus souvent à taille humaine des vitraillistes, le Cerfav veut anticiper le risque en mettant à profit ses compétences et ses équipements pour développer un matériau de substitution.

Cerfav - Projet Vitrail sans plomb
Cerfav - Projet Vitrail sans plomb

Objectif du projet Vitrail sans plomb

L’objectif est de pouvoir trouver un alliage métallique de substitution pour offrir une solution dans l’hypothèse où l’usage du plomb serait interdit.

Outre la volonté d’éliminer le plomb des alliages, le Cerfav souhaite aboutir à une solution de substitution qui pourra être travaillée par les vitraillistes avec leurs outils habituel et le même savoir-faire.

Marchés adressés

Vitrail de création

Restauration du patrimoine

Contexte

Les baguettes de plomb présentes dans les vitraux servent à maintenir les morceaux de verre afin de constituer un motif et à assurer la solidité de l’ouvrage. Ces baguettes, et les brasures réalisées à leur intersection, sont composées d’un alliage de plomb additionné d’étain.

L’utilisation du plomb dans ces alliages a commencé à être remise en cause il y a quelques années. En effet, les répercussions néfastes potentielles de sa manipulation et les précautions d’usage à mettre en œuvre pour son utilisation entraînent une volonté de régulation de son usage au niveau Européen.

Cerfav - Projet Vitrail sans plomb

Mise au point d’une alternative aux baguettes et brasures au plomb pour le vitrail

Vitrail sans plomb est un projet de recherche interne du Cerfav.

Ce projet est auto-financé par le Cerfav.

Cerfav - Projet Vitrail sans plomb

Responsable du projet : Lucile Cornu

Lucile Cornu a découvert l’univers du monde verrier à son arrivée au Cerfav en 2020.

Après avoir suivi une formation universitaire portant sur la physico-chimie des matériaux et l’obtention de son doctorat portant sur des matériaux luminescents, elle explore le monde industriel et ses contraintes en travaillant sur la production de matériaux nanostructurés pour ensuite se tourner vers les problématiques verrières.

Ses connaissances en matériaux lui permettent de faire le lien entre le verre et ce qui l’entoure. Ainsi, au Cerfav, elle prend en main le projet Matrex traitant des matériaux de moule en contact avec le verre et la problématique de la substitution du plomb dans le domaine du vitrail via le projet de R&D interne VSP. Les préoccupations actuelles autour de l’environnement la mènent aussi à traiter des questions autour du réemploi du verre d’emballage et des solutions de substitution de matières premières dans la production de verre coloré.

 

Vous souhaitez que le Cerfav vous accompagne dans un projet similaire ?

Contactez-nous en cliquant sur le bouton ci-dessous pour que nous puissions échanger sur votre projet et réfléchir à différentes solutions.