Publié le 23 décembre 2022

Retour sur la venue de l’école nationale supérieure des Mines de Paris : des élèves ingénieurs formulent du verre avec l’appui de l’équipe R&D du Cerfav

Les élèves ingénieurs assistent à une coulée de verre | crédit photo : Cerfav – Julia Schaff

L’équipe Recherche & Développement du Cerfav a reçu des élèves ingénieurs de l’école nationale supérieure des mines de Paris (Mines Paris, université PSL) du 21 novembre au 1er décembre. Accompagnés par leur enseignant Franck Pigeonneau (Mines Paris, université PSL / CEMEF, Sophia Antipolis), une quinzaine d’élèves a eu accès à l’ensemble des infrastructures dédiées au verre, pour relever le défi de composer un verre le plus résistant possible.


Emmenés par la responsable du pôle R&D du Cerfav, Patricia Hee , et soutenus par l’ingénieure R&D Lucile Cornu, les ingénieurs chargés de projet Mohamed Zahaf et Théo Desfontaines et la technicienne de laboratoire Ambre Camus, les élèves ont pu découvrir différentes techniques appliquées au verre pour la recherche et le développement : la formulation, la fusion et le parachèvement pour fabriquer des échantillons et l’analyse des propriétés du verre via des données issues d’outils numériques (microscope électronique à balayage, etc). Les étudiant·e·s ont bénéficié de l’accompagnement de l’équipe du Cerfav pour les guider et ont mené à bien leur propre projet, créant leurs équipes et se répartissant les missions. Cette expérience leur a permis de se familiariser avec les aspects collaboratifs du métier d’ingénieur, et plusieurs d’entre eux se sont laissé captivés par le verre en fusion.


L’équipe R&D du Cerfav a été ravie d’accueillir ces élèves ingénieur·e·s. Pour Lucile Cornu, cette expérience a été l’occasion de partager son savoir-faire tout en laissant de l’autonomie à l’équipe qu’ils ont constituée et de leur montrer une palette complète de ce qu’on peut proposer en prestation de recherche avec le verre. Théo Desfontaines, qui a réalisé son stage puis a été embauché au Cerfav en 2021, a été enthousiasmé par ce partage de connaissances et l’enrichissement mutuel que différentes méthodes d’analyses ou de simulation ont apporté. « Au-delà de la science, c’est la matière qui les a vraiment impressionnés, les couleurs, le verre soufflé … » Le Cerfav leur a aussi permis de voir ce que les artisans et stagiaires « créateurs verriers » pouvaient réaliser.


Franck Pigeonneau, enseignant chercheur à l’école nationale supérieure des mines de Paris (Mines Paris, université PSL) / chercheur pour le Centre de Mise en Forme des Matériaux (CEMEF, Sophia Antipolis), dont les travaux de recherche portent sur les phénomènes de transferts (énergie, masse) mise en jeu lors de l’élaboration des verres, a sollicité le Cerfav dans le cadre du projet « Métiers de l’ingénieur généraliste» avec ses élèves ; le Cerfav lui semblait être le lieu idéal pour permettre aux élèves de pratiquer, ayant la possibilité de fondre, analyser et mesurer les propriétés du verre.

« Après les deux semaines passées parmi vous, je suis très satisfait de ce que nous avons obtenu. L’équipe dirigée par Patricia a vraiment été à la hauteur en termes de compétences et de pédagogie. Les élèves ont pu manipuler beaucoup d’appareils et faire diverses mesures. Ils viennent juste d’intégrer l’école. Ils ont une assez bonne formation théorique. Lors de nos deux semaines, ils ont pu appliquer beaucoup d’aspects de leur connaissance. Ils ont aussi beaucoup appris sur le verre et les procédés associés. »

Retour d’expérience de deux futur·e·s ingénieur·e·s, élèves de Mines Paris


Paul : « On vient découvrir le verre dans le cadre du projet MIG « Métiers de l’ingénieur généraliste», mais aussi tous les enjeux qu’il y autour du verre, ne serait-ce que son empreinte carbone et les enjeux écologiques qu’il y a autour de cette matière. On est souvent derrière nos ordinateurs à faire des maths, et là on a pu voir le verre fondre, la coulée, former du verre au chalumeau … j’ai trouvé cette mise en pratique avec du verre en fusion très intéressante et impressionnante. C’est un domaine qui a de l’avenir dans les matériaux, avec de forts enjeux. »


Clémence : « On vient découvrir les infrastructures et les propriétés du verre. On avait fait beaucoup de théorie et là c’est la première fois qu’on voit une mise en pratique de celle-ci, en recherche et développement. Ce que j’ai préféré, c’est l’utilisation du microscope électronique à balayage et les analyses qu’on peut en faire. La coulée du verre en fusion était vraiment impressionnante. J’étais déjà intéressée par la filière matériau sans penser au verre en particulier ; le verre a du potentiel et de l’avenir !»

Plus de photos sur flickr

Mines Paris x Cerfav | novembre 2022

Formulaire de demande d’inscription à un stage

A problem was detected in the following Form. Submitting it could result in errors. Please contact the site administrator.

Formulaire de demande d’inscription à un stage

A problem was detected in the following Form. Submitting it could result in errors. Please contact the site administrator.

Titre de la modal contenu

Par ses propriétés optiques, thermiques, chimiques et même mécaniques, le verre est un matériau de choix pour de nombreuses applications. Sa composition s’adapte pour répondre à des besoins précis.

Des procédés anciens ou innovants permettent de le travailler de nombreuses manières.

Titre du formulaire de contact

Formulaire de demande d’inscription à la formation

A problem was detected in the following Form. Submitting it could result in errors. Please contact the site administrator.

Votre demande a bien été envoyée

Vous allez recevoir un email de confirmation